Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > En cours > CNN, BBC, Monte-Carlo en arabe !

CNN, BBC, Monte-Carlo en arabe !

par Hazem, le 10/10/2019 à 16:59 - 85 visites

Bonjour,
CNN, BBC, Monte-Carlo etc…en langue arabe depuis des décennies avec des moyens considérables. Que signifie cette stratégie ???
Merci et bonne journée.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 14/10/2019 à 10:14

Bonjour,

La présence de chaînes comme CNN, BBC en langue arabe est loin d’être anodine et s’inscrit dans un contexte de mondialisation et de concurrence où les états ont un rôle politique à jouer et ne peuvent pas se passer d’une couverture médiatique internationale.

Ainsi, en 2006, Daniel Psenny dans Le Monde notait que « Face à la concurrence des chaînes arabes, CNN renforce sa couverture du monde musulman
(…)

Pour la couverture du monde arabo-musulman, elle est sérieusement bousculée par les chaînes en langue arabe, Al-Jazira, basée au Qatar, mais aussi Al-Arabiya (lancée en 2003 par les Saoudiens), Abou Dhabi TV ou Dubaï TV. Ces chaînes tout info, créées par les riches émirats du Golfe persique, revendiquent une audience hebdomadaire de plus de 50 millions de téléspectateurs.
(…)
Le groupe Al-Jazira reste largement leader, avec ses filiales Al-Jazira Sport, Al-Jazira Live (qui retransmet des conférences sans commentateurs), Al-Jazira Children (pour les enfants, lancée en septembre 2005 en collaboration avec Lagardère Médias). Le site Al-Jazira.net revendique un trafic de 811 millions de pages lues. Surtout, en mars 2006, le groupe Al-Jazira devrait lancer Al-Jazira International, version anglaise de la chaîne. A cet effet, celle-ci a embauché de nombreux journalistes occidentaux et ouvrira des bureaux à Kuala Lumpur, Londres et Washington.
La BBC a, pour sa part, décidé de lancer, en 2007, BBC Arabic TV, une chaîne en arabe basée à Londres et au Caire. Le groupe public britannique se donne cinq ans pour prendre une part substantielle du marché "tout info" dans cette région. La France entend aussi prendre sa part. La Chaîne française d'information internationale (CFII), copilotée par TF1 et France Télévisions, qui doit voir le jour d'ici à la fin 2006, proposera des journaux en langue arabe ».

Le journal Le Temps mentionnait que « Les Etats-Unis ont lancé samedi une nouvelle télévision par satellite avec pour objectif de contrebalancer l'influence des grands networks arabes et propager «la vérité sur les valeurs des Etats-Unis »

Par ailleurs, dans Les médias dans les pays arabes: Des théories du développement contrariées aux politiques de coopération émergentes Tourya Guaaybess revient sur ces différents points et explique notamment que « Les Etats-Unis, désireux de corriger l’image qu’ils avaient au Moyen-Orient, décident en 2004 de lancer une chaîne d’information, Al Hurra, (La libre, appellation qui rappelle dans un autre contexte et autre temps, Radio Free Europe, pendant la guerre froide en Europe orientale). La chaîne, basée aux Etats-Unis, émet depuis quatre villes dans ka région : Le Caire, Dubaï, Beyrouth et Jérusalem, via plusieurs satellites. Comme Radio Sawa, créée en 2002, Al-Hurra est placée sous l’autorité du BGG ou Broadcasting Board of Governors (…) C’est un des vecteurs par lesquels la diplomatie américaine entend redorer son image, conformément à la stratégie de Soft power, ou de rayonnement culturel et idéologique (…) Sans ambiguïté, ces médias disent s’adresser largement aux opinions arabes et non à l’intelligentsia arabe … »

Enfin, au-delà de l’intérêt politique, il pourrait aussi y avoir une stratégie économique en essayant d’ouvrir les médias à plus vaste public. En 2004, Satellinet s’interroge de savoir si l’Afrique peut constituer un nouveau marché pour les médias en ligne :

« Le Monde, Le Figaro, Le Point.... Ces derniers mois, les éditeurs français ont mis en place ou annoncé de nouveaux projets en ligne dédiés au marché africain. Pourquoi ce nouvel intérêt des éditeurs de presse pour l'Afrique ? Que représente le marché africain des contenus en ligne et quelles sont ses spécificités ? Quels sont les résultats des acteurs francophones déjà présents, et comment de nouveaux acteurs veulent s'y positionner ?
Selon une étude de Natixis de septembre 2013, il y aura 750 millions de personnes francophones en 2050 (dont neuf sur dix en Afrique) contre 220 millions recensées en 2012. Continent dynamique, l'Afrique pourrait voir sa population atteindre 4,5 milliards d'habitants en 2100, contre 1,1 milliard actuellement, d'après les projections de l'Institut d'études nationales démographiques (INED).
Ces projections font de l'Afrique un marché à fort potentiel, notamment pour le numérique
.
(…)
De nombreux acteurs, principalement de l'audiovisuel, s'y sont installés depuis plusieurs années, comme TV5 Monde, RFI, France 24, et plus récemment Africa 24, avec leurs déclinaisons numériques. Outre ces acteurs spécialisés, ce sont désormais les médias généralistes qui veulent profiter des perspectives qu'offre l'Afrique. Alors que Canal+, Euronews et Gulli ont récemment annoncé leur intention de lancer des chaînes dédiées sur le territoire, des acteurs de la presse écrite - Le Point, Le Figaro et Le Monde - ont déployé ou annoncé leur futur développement numérique sur cette thématique.
Des pure player, comme Slate et le Huffington Post - qui a lancé le HuffPost Maghreb en juin 2013 - sont également présents. Cet engouement autour de l'Afrique s'explique à la fois par une plus grande facilité à adapter des contenus en français, par la volonté de s'adresser à une diaspora africaine très présente en France, mais également à une nouvelle cible étrangère, dans une stratégie de développement à l'international.
(…)
Le secteur audiovisuel public français est bien implanté en Afrique et a procédé, ces dernières années, à l'adaptation de leur(s) chaîne(s) sur le numérique. Pour France Médias Monde, qui édite notamment les sites de RFI et France 24, plus de 30 % de son audience provient du continent africain : 2 millions de visites mensuelles sur RFI et 3,5 millions pour France 24. Des résultats qui sont dus à la notoriété des antennes radio et TV du groupe, selon Frédéric Bonnard, directeur des nouveaux médias de France Médias Monde.
Au sein de l'audience africaine, France 24.com, disponible en français, anglais et arabe, est le plus visité au Maghreb, quand RFI.fr, disponible en douze langues, dont le Haoussa (langue parlée en Afrique de l'ouest) et le portugais. est le plus consulté au Nigeria, Maroc, Sénégal et en Côté d'Ivoire ».

Pour approfondir la question, nous vous laissons parcourir :

Les médias arabes : confluences médiatiques et dynamique sociale / Tourya Guaaybess, 2011 : « Revient sur l'histoire du développement des médias arabes depuis l'avènement des télévisions satellitaires dans les années 1990 jusqu'à la confluence médiatique qui voit coexister et s'imbriquer presse, audiovisuel et Internet » .

Les médias en Méditerranée : nouveaux médias, monde arabe et relations internationales / sous la direction de Khadija Mohsen-Finan, 2009 : « A l'heure de la multiplication des chaînes de télévision par satellite et de l'essor d'Internet, un ouvrage pour repenser la place des médias dans les sociétés des pays méditerranéens, en particulier arabes, et pour questionner leurs effets sur les scènes politiques et les comportements des utilisateurs. Ces contributions prolongent un colloque tenu à Casablanca en 2006 ».

• Zakhour Lina, Al Jazira, CNN et les autres chaînes d'info en continu : le défi de la mondialisation, Hermès, La Revue, 2009/3 (n° 55), p. 177-182.

Mondialisation et nouveaux médias dans l'espace arabe / sous la direction de Franck Mermier, 2003.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
cron
mentions légales - contact